Nous ne vous oublierons pas

ori-bleuet-fleur-1322

Ahmed Merabet, policier
Bernard Maris, économiste et journaliste
Cabu, de son nom complet Jean Cabut, dessinateur
Charb, de son vrai nom Stéphane Charbonnier, dessinateur et directeur de publication
Elsa Cayat, psychiatre et chroniqueuse
Franck Brinsolaro, policier
Frédéric Boisseau, agent d’entretien
Honoré, de son nom complet Philippe Honoré, dessinateur
Michel Renaud, fondateur du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand
Mustapha Ourrad, correcteur
Tignous de son vrai nom Bernard Verlhac, dessinateur
Wolinski, de son nom complet Georges Wolinski, dessinateurFrançois-Michel Saada, 64 ans
Philippe Braham, 45 ans
Yoav Hattab, 22 ans
Yohan Cohen, 23 ans

Clarissa Jean-Philippe 25 ans policière municipale

Vous resterez en nos cœurs.

 

Je suis Charlie

B6wIlxJCQAIufjMcharlie-675

 

Touche pas à ma France

La liberté et la libre pensée sont l’ennemie de l’intégriste, du con , de l’intolérant.

En s’attaquant à Charlie Hebdo, c’est le peuple Français qui est meurtris.

Ce ne sont que des sous hommes.

Vive la liberté et la démocratie (le pouvoir par le peuple et pour le peuple).

Ces connards (et le mot est bien trop faible pour les désigner), ont déjà perdu.

Ils voulaient réduire au silence des journalistes? iles ont désormais toutes les nations qui pleurent la mort de ceux qui combattaient l’intégrisme par le rire et l »humour.

Aujourd’hui je suis triste et fier d’être frère de ceux qui sont morts pour avoir osés se lever contre l’ignominie et l’esclavagisme.

Qu’il se terrent et trembles, nous allons les traquer, les pourchasser, et la justice leurs sera rendus.

Justice qu’ils méprisent tout comme la vie.

Honneur à ceux qui sont tombés, honneurs à ceux qui combattent les inégalités.

Peuples de tous les pays, refusez l’intolérance et la gouvernance des nantis, et de ceux qui se croient au dessus de tous.

Tremblez dictateurs, intégristes et fanatiques car toujours la liberté gagnera.

Vous pouvez nous faire peur, mais jamais vous nous détruirais.

Vous croyez avoir gagné, je ris de votre crédulité.

De même que vous êtes une minorité (#not tin my name).

Vous finirez toujours par être oubliés.

CSA je t’enmerde!

Comme vous le savez nôtre bien aimée et anticonstitutionnelle hadopi vas enfin crever.

YOUPIIII

Euh en fait non, puisque l’on garde les mêmes pourritures à toujours ne rien faire si ce n’est nous sortir des absurdités aussi grandes que leurs inculture.

Non grâce à notre cher salope d’aurélie, qui nous promettait que ayé c’est fini. et qui en fait en bonne fauxcialiste a bien retournée sa veste, la patate chaude sera refilée au csa.

Rappelons nous que le conseil supérieur de l’audiovisuel, est l’organe censeur de la télévision en France.

Mais comment peut t’on appliquer les règles d’un média qui ne fonctionne qu’a sens unique et qui est contrôlé par l’état ainsi que par une poignée de société privée dont l’intérêt et de nous faire avaler de la pub (tf1 temps de cerveau disponible machin tout ça).

Oui comment comptent t’ils s’y prendre? (en clair comment vont ils se vautrer?).

Les sites de vidéo par exemple qui mettront davantage en avant les créations françaises et/ou européennes se verront offrir une série d’avantages sous le contrôle du CSA. Même sort pour ceux qui soutiendront la création en prenant des engagements financiers en faveur de la création, de la diversité, des tarifs sociaux, etc. Les mauvais élèves seront ensuite obligés de rembourser partiellement les aides voire se verront interdire d’en solliciter de nouvelles.

En clair les collabos de la ligne partisane du partit au pouvoir se verront offrir des bonbons en échange de leurs bienveillante soumission. Pendant ce temps que le peuple lui sera gavé de la propagande culturo-débilisante (rassurez vous c’est déjà le cas).

Des pastilles pour identifier les bons sites dans les moteurs

Ce mécanisme de régulation des contenus culturels numériques peut aller loin, très loin puisque le rapport sur l’Acte 2 prévoit que les moteurs de recherche – s’ils sont d’accord – gratifient les sites conventionnés d’une signalétique spécifique, histoire de bien différencier les bons sites vertueux des autres, comme The Pirate Bay. « Il s’agirait d’informer l’internaute, par un moyen simple et visible, tel que des icônes ou des codes-couleurs ».

Cela ne vous rappelle donc rien? mais si rappelez vous donc. Nous allons donner une jolie petite étoile jaune pour différencier le citoyen vertueux de ceux dont la moralité peut être douteuse.

Oui c’est un point godwin que j’adresse au gouvernement. certains diront sans doute que j’exagère, mais comme l’on dit l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Prenons du recul et regardons nous. regardons les signes annonciateurs qui montre que nôtre démocratie vas mal (nous en avons encore une mais pour combien de temps?).

Pourquoi donc rsf a elle classé la France dans le club des pays dont la gouvernance menace internet? (seul pays européen), au coté de démocratie notoires comme l’égypte, libye (que nous avons libéré du sois disant odieux dictateur alors que nôtre nain de jardin l’avait invité au 14 juillet), turquie, russie.

Pourquoi al justice a t’elle censuré les document de médiapart dans l’affaire Bettencourt?

et l’affaire #unbonjuif. ces connards de l’uejf ne comprenant pas qu’ils attisent encore plus la haine envers eux.

Attention n’allez pas croire que la solution est du coté du front de la haine. Ils ne sont que paroles insensées et vides de sens, qui nous mèneront a ce que subissent les grecs.

Donc pour en revenir au début.

CSA je t’enmerde.Hadopi je veux te voir crever.

Riposte (non) gradué, je te déteste.

Y’a t’il une justice en France?

J’ai mal à ma France. ou chroniques d’une république bananière dans toute sa splendeur.

Amis lecteur toi qui viendrait ici pour la première fois, ne crois pas que je cède aux sirènes de certains extrémistes maladroits. Non cent fois non, mais si je dénonce ce que je ne considère pas comme les valeurs de mon pays, c’est pour mieux les éliminer.

Mais malheur de malheur, mon pays qui se prétend « patrie des droits de l’homme », titre qu’elle continue inlassablement de bafouer et trainer dans le caniveau.

Mais pourquoi j’ose donc dire ça? outre les différentes affaires de corruption de la classe politique de tous bords. Ce qui est triste mais pas étonnant. Le pouvoir politique attirant bon nombres de parasites (je parle des lobbistes).

Un internet pour tous? (marrant ce titre prémonitoire plus d’un ans à l’avance ^^)

Cacher pour mieux montrer?

Le moment est venu de se poser la question. Faites vous comme moi encore confiance en la lente justice française? jusqu’à présent oui (surtout face à celle des usa).

MAIS (et c’est la que cela en devient triste).

La justice française vient de censurer les documents détenus par Médiapart suite à l’affaire Bettancourt.

(si un juriste ou toute personne travaillant dans le domaine judiciaire pense que je les amalgames tous, tant mieux si cela peut faire remuer les conscience et revenir sur le droit chemin).

Oui mais sa vous le savez, ce que vous ne savez pas (encore).

We Fight Censor Ship, plateforme mise en place par RSF pour lutter contre la censure dans les dignes démocraties que sont les chine, russie, usa?.

Ce site accueille pour la première fois une donnée française censurée (affaire bettancourt/médiapart).

Téléchargez les documents interdits

C’est beau non? notre pays qui s’éloigne de plus en plus de l’idée que l’on pourrait se faire d’une démocratie au bénéfice du peuple?

Déjà que ce n’est pas la joie avec les affaires prism, echelon, frenchelon, csadopi.

droit d’auteur, droit de cons?

073dd456b748cf631586a0a37305775f

Mais pourquoi les droits d’auteurs existent ils vus qu’ils ne servent qu’a refourguer du fric a des ayants droits qui n’ont pourtant aucune légitimité a les percevoir.

Pourquoi les droits d’auteurs devraient perdurer jusqu’à 70 ans après la mort de « l’artiste »?

Le recul permanent du domaine public quand au questions de droits et libertés n’est pas prêt de finir (ils veulent passer à 100 ans), est une catastrophe pour le citoyen qui désire accéder à la vrais culture (et non pas la merde en boite hors de prix de l’industrie du divertissement et de la pensée unique).

 

Et pourtant il fus un temps ou le droit d’auteur n’existait point (et la société à l’époque trouvait même cela normal).

Non pas que je sois contre la rémunération du créateur d’une œuvre. Bien au contraire.

Ce sont toutes ces dérives qui profitent désormais aux majors et autres grandes industries qui spolient le monde de la culture ainsi que le peuple.

Je ne trouve pas normal qu’un chanteur ne touche que 5 à 10 % des revenus de la vente d’un cdrom (cela devrait être plus), quand la maison d’édition s’empoche plus de la moitié.

Mais malgré ce faible chiffre, il faut également savoir que 10% des auteurs touchent 90% des revenus versés aux auteurs par els maisons d’éditions.

Que 25% des auteurs ne gagnent juste que le salaire de base.

La grande majorité cotisant à la sacem pour ne rien percevoir du tout.

Quid donc de l’égalité du partage du revenu envers ceux qui font la culture?

Il y a bien quelques alternatives (creatives commons, licence art libre, copyleft..) mais elles ne pourront éclore que lorsque nous nous serons débarrassé de la gangrène des majors et des sacem, sabam, sppf etc.

Vous ne me croyez pas?

voici deux exemples:

une femme politique se fait prendre en photo par un journaliste et lui cede ses droits à l’image. celle la même monte une assos « désir de malvenir » (enfin presque ^^), utilise les photos d’elle même prise par le photographe qui l’assigne en justice pour délit de droit d’auteur.

nôtre chère Ségolène rétorque, puisque c’est ma tronche sur la photo j’ai le droit de l’utiliser sans payer.

Que nenni chère madame, vous avez cédé vos droits à l’image à ce photographe, par conséquent vous n’avez pas le droit de les utiliser (sans payer ou sans autorisation).

Certes le photographe en question est dans son droit (même si l’on pense que c’est un crevard).

Certes l’on peut discuter de la pertinence des propos de la dame.

 

Cependant cela illustre bien ce qu’est devenu le droit d’auteur, un ramassis d’immondices profitant à des ignobles.

 

Si le premier exemple peut prêter à sourire, le second quand à lui s’enfonce bien plus dans la crasse du droit d’auteur.

Vous connaissez tous Michel Colluchi, fondateur des Restaurants du Coeur, association permettant à des personnes en difficulté de pouvoir survivre.

coluche-reste-dans-nos-coeur-avec-eleven

L’objet du délit? c’est l’image en question qui est utilisé par l’association (normal c’est le fondateur).

Problème, ils n’ont plus le droit d’afficher cette photographie sur leurs divers support (notament leur site internet), car le photographe qui a prit la photo les as mis en procès pour violation du droit d’auteur.

(pour plus de détail: numérama).

Certes la encore le photographe est dans son droit. (puisque c’est lui qui as prit la photo).

Mais comment ce connard peut il demander des dommages financiers exorbitants (rétroactivité sur 30 ans oblige), à une association qui fourni de l’aide à ceux qui sont dans le besoin?

M Bergeret, oui vous êtres dans vôtre droit.

M Bergeret oui vous êtes un connard, la lie de la France, au travers de vôtre action c’est vôtre mépris du peuple français ainsi que de l’homme qu’a été coluche que nous pouvons voir au travers de vôtre action en justice.

 

Ces deux exemples ne sont qu’une goutte de toute l’absurdité de ce que sont devenus les droits d’auteurs.

 

SUPPRIMONS LES, ET CRÉONS A LA PLACE UN DROIT DES CRÉATEURS

ou les maisons d’éditions seraient muselés.

ou les société de répartition des droits

(sacem et autres usines à gaz),

ne pourraient plus gaspiller l’argent récolté

au détriment des créateurs.

 

 

 

 

 

 

 

Une Terre à jeter.

Celui qui croit qu’une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment

dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste

Kenneth E. Boulding, cité dans Jump the Curve (Jack Uldrich, 2008)

Certes je suis bien content de jouir du confort que m’apporte la société. Le chauffage, l’eau potable au robinet, les médicaments, la technologie (voiture, ordinateurs etc).

Cependant, dans notre quête effrénée de la croissance et de la consommation, nous en sommes arrivé à un point tel ou cela ne peut plus continuer, ou alors au détriment du reste de la planète et de ses habitants (ce qui est le cas).

Nous sommes 7 milliards:

1 milliards n’ont pas assez à manger

1 milliards n’ont pas accès à une nourriture diversifié

et beaucoup aimeraient avoir nôtre mode de vie.

Nous produisons du produit destiné à être jeté, fini la qualité sacrifié au profit de la consommation à outrance.

L’ampoule centenaire de Livermore.

une ampoule électrique de 4 watts, à la résistance exceptionnelle, brille en continu depuis désormais 110 ans, un âge bien plus avancé que la moyenne de celui des ampoules actuelles!

Cette lampe à incandescence éclaire la caserne de pompier située au 4550 East Avenue de Livermore (Californie, USA) depuis l’année 1901. Elle est considérée officiellement (Guiness Record) comme la lampe la plus vieille toujours en fonctionnement,

 

Censure sur twitter: comment la contourner?

Pour ceux qui ont un compte twitter, et qui auraient la curiosité de voir les fumeux twiit (#unbonjuif) qui ont déclenché la fureur de toutes ces assos de merde (ssracisme, licra, etc), cela est impossible.

En effet, suite à la délibération du tribunal de grande instance (celui de paris), l’accès des français a cette mauvaise blague est désormais impossible.

impossible?

il suffit dans les paramètres de vos comptes de changer vôtre pays.

^^

Mais la vrais question, est quel est le but de ces assos de merde qui de par leurs actions, se ridiculisent, augmentent les préjugés envers les communautés dont ils se disent les représentants (j’aurai honte d’être représente par ces cons), et qui ne font qu’augmenter le racisme.

La solution n’est pas de cacher ou de filtrer, fermer les yeux n’a jamais réglé un problème, d’ailleurs ou est il le problème? faut savoir que les vrais racistes sont une minorité et que les ignorer (ainsi que l’humour), est la meilleure arme pour lutter contre eux.