Indépendance de l’écosse: analyse

Vous allez me dire, que je suis en retard.

Certes

Mais il n’est jamais trop tard pour analyser le pourquoi du comment

Donc les écossais ont voté non à l’indépendance. Mais le taux de oui a atteint plus de 44%, ce qui est aujourd’hui le plus haut taux atteint pour une question d’indépendance en Europe (les catalans feront t’ils mieux?).

Scottish_independence_referendum_results.svg(source wikipedia)

Pour ceux qui auraient du mal avec leur géographie, la zone verte correspond à Glasgow qui contrairement à la capitale Édimbourg à voté plutôt pour l’indépendance.

Est ce donc une bonne chose pour les écossais (je vous avoue que je n’en sais rien), mais les arguments en faveurs de l’indépendance n’étaient pas futiles.

Et si l’écosse avait voté OUI? réponse:

Mais la question la plus importante n’a pas été posé:

Qu’en pense donc Nessie?

^^

Publicités

3 réflexions sur “Indépendance de l’écosse: analyse

  1. Il n’est jamais trop tard 😉 La plupart de mes amis écossais ont voté oui… et ils ne sont pas contents du tout. Le climat est particulier en ce moment là-bas…

  2. Il y a eu des tensions à Glasgow, et 45% des gens sont dégoûtés. Ma pote écossais me disait que l’ambiance est bizarre et elle a ajouté que « There is certainly a lot of anger in Scotland at the moment ».

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s