droit d’auteur, droit de cons?

073dd456b748cf631586a0a37305775f

Mais pourquoi les droits d’auteurs existent ils vus qu’ils ne servent qu’a refourguer du fric a des ayants droits qui n’ont pourtant aucune légitimité a les percevoir.

Pourquoi les droits d’auteurs devraient perdurer jusqu’à 70 ans après la mort de « l’artiste »?

Le recul permanent du domaine public quand au questions de droits et libertés n’est pas prêt de finir (ils veulent passer à 100 ans), est une catastrophe pour le citoyen qui désire accéder à la vrais culture (et non pas la merde en boite hors de prix de l’industrie du divertissement et de la pensée unique).

 

Et pourtant il fus un temps ou le droit d’auteur n’existait point (et la société à l’époque trouvait même cela normal).

Non pas que je sois contre la rémunération du créateur d’une œuvre. Bien au contraire.

Ce sont toutes ces dérives qui profitent désormais aux majors et autres grandes industries qui spolient le monde de la culture ainsi que le peuple.

Je ne trouve pas normal qu’un chanteur ne touche que 5 à 10 % des revenus de la vente d’un cdrom (cela devrait être plus), quand la maison d’édition s’empoche plus de la moitié.

Mais malgré ce faible chiffre, il faut également savoir que 10% des auteurs touchent 90% des revenus versés aux auteurs par els maisons d’éditions.

Que 25% des auteurs ne gagnent juste que le salaire de base.

La grande majorité cotisant à la sacem pour ne rien percevoir du tout.

Quid donc de l’égalité du partage du revenu envers ceux qui font la culture?

Il y a bien quelques alternatives (creatives commons, licence art libre, copyleft..) mais elles ne pourront éclore que lorsque nous nous serons débarrassé de la gangrène des majors et des sacem, sabam, sppf etc.

Vous ne me croyez pas?

voici deux exemples:

une femme politique se fait prendre en photo par un journaliste et lui cede ses droits à l’image. celle la même monte une assos « désir de malvenir » (enfin presque ^^), utilise les photos d’elle même prise par le photographe qui l’assigne en justice pour délit de droit d’auteur.

nôtre chère Ségolène rétorque, puisque c’est ma tronche sur la photo j’ai le droit de l’utiliser sans payer.

Que nenni chère madame, vous avez cédé vos droits à l’image à ce photographe, par conséquent vous n’avez pas le droit de les utiliser (sans payer ou sans autorisation).

Certes le photographe en question est dans son droit (même si l’on pense que c’est un crevard).

Certes l’on peut discuter de la pertinence des propos de la dame.

 

Cependant cela illustre bien ce qu’est devenu le droit d’auteur, un ramassis d’immondices profitant à des ignobles.

 

Si le premier exemple peut prêter à sourire, le second quand à lui s’enfonce bien plus dans la crasse du droit d’auteur.

Vous connaissez tous Michel Colluchi, fondateur des Restaurants du Coeur, association permettant à des personnes en difficulté de pouvoir survivre.

coluche-reste-dans-nos-coeur-avec-eleven

L’objet du délit? c’est l’image en question qui est utilisé par l’association (normal c’est le fondateur).

Problème, ils n’ont plus le droit d’afficher cette photographie sur leurs divers support (notament leur site internet), car le photographe qui a prit la photo les as mis en procès pour violation du droit d’auteur.

(pour plus de détail: numérama).

Certes la encore le photographe est dans son droit. (puisque c’est lui qui as prit la photo).

Mais comment ce connard peut il demander des dommages financiers exorbitants (rétroactivité sur 30 ans oblige), à une association qui fourni de l’aide à ceux qui sont dans le besoin?

M Bergeret, oui vous êtres dans vôtre droit.

M Bergeret oui vous êtes un connard, la lie de la France, au travers de vôtre action c’est vôtre mépris du peuple français ainsi que de l’homme qu’a été coluche que nous pouvons voir au travers de vôtre action en justice.

 

Ces deux exemples ne sont qu’une goutte de toute l’absurdité de ce que sont devenus les droits d’auteurs.

 

SUPPRIMONS LES, ET CRÉONS A LA PLACE UN DROIT DES CRÉATEURS

ou les maisons d’éditions seraient muselés.

ou les société de répartition des droits

(sacem et autres usines à gaz),

ne pourraient plus gaspiller l’argent récolté

au détriment des créateurs.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s