Edito: ayé yé touuuiiiiiiite

(prononcez le titre avec un accent mexicain ^^).

édito du samedi 19 janvier 2013:Twitter par ci twitter par la, mais qu’est ce que twitter? peut on dialoguer avec seulement 140 caracteres?

assurément non, et pour moi twitter ne remplacera jamais cet espace de discussion et de partage qu’est ce blog.

Alors pourquoi je twitte? bien que je ne le souhaitait pas je pense a tout ceux qui viennent me voir et qui n’ont pas forcément le temps de me lire de suite.

Bien que twitter sois sans aucun doute une mode (tout comme facebeurk d’ailleurs), je ne pense pas que cela soit l’avenir du web.

Vous retoruverez ainsi sur mon @gsconnectblog, les extrait de mes articles.

Mais vous direz vous, j’ai cédé aux sirènes de ces réseaux sociaux qui promettent de rester connecter avec tous.

Tout d’abord pour rester connecter c’est ici (voir entête ^^), ensuite je en compte pas twitter avec ma véritable identité (pour l’instant du moins), seul les personnes qui me connaissent dans la vrai vie sauront qui je suis, et c’est la regle primordiale à respecter sur les réseaux sociaux.

Bien que facebeurk ne veuille pas de l’anonymat (ben oui comment ils feront pour vendre vos données personnelles?), voici un récapitulatif des risques liés aux publication sur les réseaux dits (a)sociaux.

the-risk-of-posting-in-social-networks_fr

Donc prenez garde quand vous dite quelque chose, publier sur facebook revient à placarder une affiche dans la rue, et publier sur twitter est équivalent a parler avec un mégaphone.

à bientôt  @gsconnectblog,

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s